•  

    CharlDécès de Charles Aznavoures Aznavour (en arménien : Շառլ Ազնաւուր), né Shahnourh Varinag Aznavourian (en arménien : Շահնուր Վաղինակ Ազնաւուրեան) le 22 mai 1924 à Paris et mort le 1er octobre 2018 à Mouriès (Bouches-du-Rhône), est un auteur-compositeur-interprète, acteur et écrivain franco-arménien.

    Au cours d'une carrière commencée en 1946, il a enregistré près de mille deux cents chansons interprétées en plusieurs langues : en français, anglais, italien, espagnol, allemand, arménien (Yes kou rimet'n tchim kidi), napolitain (Napule amica mia), russe et dernièrement en kabyle. Il a écrit ou coécrit plus de mille chansons, que ce soit pour lui-même ou d'autres artistes.

    Il est l'un des chanteurs français les plus connus en dehors du monde francophone. Décrit comme « la divinité de la pop française » par le critique musical Stephen Holden, Charles Aznavour a été consacré « chanteur de variété le plus important du XXe siècle » par CNN et Time devant Bob Dylan, Frank Sinatra et même Elvis Presley.

    Sans renier sa culture française, il représente l'Arménie dans plusieurs instances diplomatiques internationales à partir de 1995N 1, et obtient la nationalité arménienne en 2008. Il est nommé au poste d'ambassadeur d'Arménie en Suisse, son pays de résidence, et le représentant permanent de ce pays auprès de l'ONU

    Ses débuts :

    En 1941, il rencontre Pierre Roche16, pianiste, compositeur et « directeur » de l'École du Music-Hall (devenue par la suite le Club de la Chanson)17, avec lequel il se lie d'amitié. Ensemble, ils forment le duo Roche et Aznavour qui se produit dans différents galas. En 1946, Aznavour est remarqué par la chanteuse Édith Piaf qui le convainc avec son acolyte de l'accompagner, avec Les Compagnons de la chanson, dans une tournée en France et aux États-Unis en 1947-194818.

    La « conquête » de l'Amérique par les deux acolytes s'effectue toutefois au Québec en 1948, où le duo se produit pendant un an et demi. Ils se retrouvent au cabaret montréalais Au Faisan Doré pendant quarante semaines, où ils donnent onze concerts hebdomadaires19. Entre 1948 et 1950, ils font paraître six 78 tours, contenant notamment les titres J'ai bu (1948), Départ express (1948) et Le Feutre taupé (1948)20.

    Roche choisit de vivre au Canada avec Aglaé, une jeune chanteuse dont il est tombé amoureux. Ne voyant pas le succès venir, Aznavour songe à rester à Montréal, mais Piaf l'en dissuade, l'encourage à poursuivre une carrière solo et l'incorpore dans sa tournée d'été comme régisseur et chanteur en première partie. Charles vit ainsi intimement dans l'ombre de Piaf pendant huit ans, étant son homme à tout faire et secrétaire, chauffeur et confident21. Sentant le jeune chanteur complexé par son grand nez, elle le convainc, à la fin de l'année 1950, de subir une rhinoplastie à New York22.

    Charles Aznavour en 1956.
     

    Entre 1950 et 1955, Aznavour écrit plusieurs chansons que Gilbert Bécaud met en musique et interprète. Au début des années 1950, la notoriété arrivant, viennent aussi les premières critiques : après une soirée qui se termine en « bide », Aznavour écrit, lucide :

    « Quels sont mes handicaps ? Ma voix, ma taille, mes gestes, mon manque de culture et d'instruction, ma franchise, mon manque de personnalité. Ma voix ? Impossible de la changer. Les professeurs que j'ai consultés sont catégoriques : ils m'ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant, quitte à m'en déchirer la glotte. D'une petite dixième, je peux obtenir une étendue de près de trois octaves. Je peux avoir les possibilités d'un chanteur classique, malgré le brouillard qui voile mon timbre […]23. »

    En 1952, il postule même pour remplacer Marc Herrand qui a quitté Les Compagnons de la chanson, mais en vain24. Cependant, il reste en très bons termes avec eux, et sera parrain de la fille de Fred Mella, Laure, qui naîtra quelques années plus tard. En 1955, il fait sa première apparition à la télévision française dans l'émission Télé-Paris à Cannes où il chante Le Palais de nos chimères.

    Ses premiers succès, censures et consécration

    Nota, source pour l'ensemble de cette section, sauf mentions contraire25.

    C'est en 1953, au cours d'une tournée au Maroc, que Charles Aznavour connait à la scène pour la première fois le succès. Contrairement à l'accueil indifférent parfois franchement hostile qu'il connait à chacune de ses prestations en France, au Jardin d'Hiver de Casablanca, le public lui fait un triomphe. Le spectacle Les trois notes (avec également à l'affiche, Florence Véran - compositrice de Je hais les dimanches - et Richard Marsan - alors imitateur et futur directeur artistique de Léo Ferré), tourne également dans plusieurs villes marocaines... (cette tournée de trois mois en Afrique du Nord, le conduit également en Algérie et en Tunisie). Au casino de Marrakech, Aznavour est remarqué par le directeur du Moulin-Rouge Jean Baudet (alors en vacances), qui l'engage. L'année suivante, le chanteur se produit durant trois mois dans le célèbre cabaret parisien. En 1955, du 1er au 21 juin, il est à l'affiche de l'Olympia, en première partie de Sidney Bechet. Pour son tour de chant, à la demande de Bruno Coquatrix, il écrit une nouvelle chanson, qui sera son premier véritable succès au disque, Sur ma vie. Malgré les critiques, qui médisent aussi bien sur sa voix que sur son physique26, il est encore sur la scène de l'Olympia, cette fois en première partie (avec Gloria Lasso et Annie Fratellini), du duo comique Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, du 29 décembre 1955 au 17 janvier 1956.

    1955 et 1956, sont deux années également riche en succès discographiques : À t'regarder, Vivre avec toi, Parce que, [...], Après l'amour. Cette chanson est dans un premier temps couplée sur un même disque avec Sur ma vie27, avant de réapparaitre en titre vedette sur un super 45 tours nommé Interdit au moins de 16 ans28. Les critiques et la censure se déchainent, d'autant que le disque contient une autre chanson jugé sulfureuse Je veux te dire adieu. Coécrite avec Gilbert Bécaud, les deux artistes enregistrent chacun leur propre version qui diffère quelque peu : là où Bécaud chante « Et tu mords dans sa vie pour tisser ma souffrance », Aznavour n'hésite pas et par sa voix le vers devient « Et tu mords dans sa vie pour tisser ta jouissance », y gagnant son surnom de « crucifié du traversin ». Malgré cela, à partir du milieu des années cinquante, Charles Aznavour bénéficie d'une certaine reconnaissance que ne se démentira plus, la presse écrit alors « La France est Aznavouré », il lui reste encore à convaincre sur scène...

    Après un premier passage à l'Alhambra en 1956, il est à nouveau sur cette scène en octobre 1958 et en décembre (le 2), il est à l'Olympia à l'affiche d'un Musicorama avec (notamment) Petula Clark, où il obtient un grand succès et deux rappels. En 1960, l'artisque signe avec la maison de disques Barclay, où il obtient plus de moyens et une plus grande liberté artistique. C'est cette même année , le 12 décembre, soir de première, que sa carrière prend définitivement son envol, avec la chanson Je m’voyais déjà (titre écrit quelques mois auparavant dans un bar de Bruxelles et qui fut refusée par Yves Montand29), qu'Aznavour interprète « dos au public », dans une mise en scène audacieuse qui s'avérera payante30... Après sept chansons interprétées devant un public froid31, l'artiste avec ce titre sort son ultime atout : Je m'voyais déjà, raconte l'histoire, non autobiographique, d'un artiste dont la carrière « ne décolle pas ». À la fin de sa prestation, des projecteurs sont braqués sur le public. Aucun applaudissement29. En coulisses, Aznavour est prêt à abandonner le métier. Retournant saluer une dernière fois, il voit la salle de l'Alhambra crouler alors sous un tonnerre d'applaudissements31. C'est un triomphe32. Il a trente-six ans.

     

    Années 1980

    En 1981, Charles Aznavour est co-soliste sur la chanson Stenka Razine, qu'il a écrite, interprétée avec Les Compagnons de la chanson.

    Depuis le terrible séisme de 1988 en Arménie, il ne cesse d’apporter son soutien au pays d'origine de ses parents grâce à sa fondation Aznavour pour l’Arménie. Sa chanson Pour toi Arménie (1989), enregistrée avec la collaboration de plus de quatre-vingts artistes, se hisse au sommet des hit-parades.

    En 2001, pour le remercier, son nom est donné à une place dans le centre d’Erevan, la capitale arménienne, sur la rue Abovyan par les autorités du pays. Une statue lui est même érigée à Gyumri, la ville d’Arménie la plus touchée par le séisme de 1988.

     Années 1990

    Charles Aznavour en concert à Deauville en 1988.
     

    En 1995, il achète les éditions musicales Raoul Breton. Deux années plus tard, il est nommé officier de la Légion d'honneur, puis commandeur en 2004.

    Avec le ténor italien Luciano Pavarotti, il chante l’Ave Maria de Gounod ensemble. En 1995, il joue avec le célèbre violoncelliste russe et ami Mstislav Rostropovitch pour inaugurer la présidence française de l'Union européenne. L'un des plus grands amis et collaborateurs d'Aznavour est le ténor espagnol Plácido Domingo, qui interprète souvent ses tubes, notamment un enregistrement en studio solo des Bateaux sont partis en 1985 et des versions en duo en français et en espagnol en 2008, ainsi que plusieurs interprétations en direct Ave Maria d'Aznavour.

    En 1994, Aznavour joue avec Domingo et la soprano norvégienne Sissel Kyrkjebø lors du troisième concert annuel de Domingo à Vienne. Les trois chanteurs interprètent une variété de chants de Noël, de méduses et de duos.

    En 1998, il revisite ses anciens succès en leur donnant une « couleur » jazz sur l’album Jazznavour, réalisé avec la collaboration de Dianne Reeves, Jacky Terrasson, Michel Petrucciani, Eddy Louiss, Richard Galliano et André Manoukian.

    La même année, CNN et les lecteurs du Times Online à travers la planète élisent Charles Aznavour « artiste de variétés du siècle ». Il est reconnu comme étant le performer par excellence du siècle, avec près de 18 % des votes, déclassant ainsi Elvis Presley et Bob Dylan39.

     Années 2000

    Charles Trenet (à gauche) et Charles Aznavour (au centre)
     

    En 2002, Charles Aznavour tient le rôle principal de son film le plus personnel, Ararat d’Atom Egoyan, qui traite du génocide arménien.

    Au printemps 2005, il amorce une tournée d’adieu nord-américaine, qu’il entame au Québec et qu’il conclut à l’automne de l’année suivante aux États-Unis et au Canada. Un concert donné en plein air à Erevan le 30 septembre 2006 par le « héros national » (titre qu'il possède en Arménie40) rassemble plus de 100 000 spectateurs.

    Au début de l’automne 2006, Aznavour débute une nouvelle tournée dite « d'adieu », aux États-Unis et au Canada, où il obtient des critiques très positives. Il commence 2007 avec des concerts dans tout le Japon et en Asie. Au cours du second semestre, Charles Aznavour, du 9 octobre au 10 novembre 2007, chante au Palais des congrès de Paris, où il propose au public un concert plus intimiste, accompagné d'une orchestration très rythmée, ainsi que des titres qui, depuis des décennies pour certains, n'avaient plus été interprétés (Il pleut, Viens, Entre nous, Pour faire une jametc.). Ces représentations parisiennes précédent une tournées en Belgique, aux Pays-Bas et dans le reste de la France. À l'entame de cette tournée d'adieu, l'artiste a à plusieurs reprises déclaré « qu'elle durerait probablement, si sa santé le lui permettait, au-delà de 2010 ». À 93 ans, Aznavour est en excellente santé, même s'il est vrai que soixante ans sur scène l'ont rendu « un peu mal à l'aise »[Quoi ?][citation nécessaire].

    Faisant partie des personnalités les plus appréciées de son pays, selon un sondage de début janvier 200741, il publie en octobre 2007 un recueil de nouvelles, intitulé Mon père, ce géant. Dans ce premier recueil, il aborde des thèmes familiaux, parfois sensibles, tout en insistant sur l'importance du rôle des parents.

    Il termine une tournée au Portugal en février 2008. Tout au long du printemps 2008, il tourne en Amérique du Sud, donnant plusieurs concerts en Argentine, au Brésil, au Chili et en Uruguay (il revient en Amérique latine à automne).

    Le 5 juillet 2008, il est investi à titre d'officier honoraire de l'Ordre du Canada. Le jour suivant, à l'occasion des célébrations entourant le 400e anniversaire de la ville de Québec, Charles Aznavour se produit le 6 juillet 2008 sur le site des Plaines d'Abraham, en plein cœur de la Vieille-Capitale. Ce spectacle, qui attire plus de 100 000 spectateurs, est seulement le troisième concert en plein air du chanteur42.

    Le 26 décembre 2008, le président de la République d'Arménie, Serge Sargsian, confère au chanteur français la citoyenneté arménienne40. En février 2009, il accepte le poste d'ambassadeur d'Arménie en Suisse, sur proposition du président arménien. Le 30 juin 2009, il présente ses lettres de créance à Hans-Rudolf Merz, le président de la Confédération suisse43.

    Charles Aznavour est également le représentant permanent de l'Arménie auprès de l'Organisation des Nations unies (ONU) à Genève44. Le 26 juin 2009, il présente ses lettres de créance à Sergueï Ordjonikidze, le directeur général de l'office des Nations unies à Genève45,46,47.

    Le 8 décembre 2008N 2, sort le double album Duos, sur lequel Aznavour reprend avec de nombreux artistes plusieurs de ses succès. L'année suivante parait l'album Charles Aznavour and The Clayton Hamilton Jazz Orchestra qui s'inscrit dans la même veine que son album Jazznavour (sorti en 1998), où il réenregistre, avec un orchestre de jazz et d'autres invités artistes de jazz, d'anciennes chansons sur de nouveaux arrangements48.

    En 2009, Aznavour effectue des tournées à travers l'Amérique. Baptisé Aznavour en liberté, ce nouveau tour débute fin avril 2009 avec une vague de concerts à travers les États-Unis et le Canada, qui l'amène à traverser l’Amérique latine à l’automne, ainsi qu’une fois de plus aux États-Unis.

    À l'automne 2009, il publie une autobiographie, intitulée À voix basse, où il aborde différents moments de sa carrière et de sa vie privée49.

     Années 2010

    Charles Aznavour en 2014.
     

    Charles Aznavour participe avec plus de soixante-dix artistes haïtiens, français et internationaux à la chanson caritative Un geste pour Haïti chérie à la suite du tremblement de terre en Haïti survenu le 12 janvier 2010.

    Le 6 mars 2010, il est président d'honneur de la vingt-cinquième édition des Victoires de la musique, cérémonie au cours de laquelle il reçoit une « Victoire d'honneur » pour l'ensemble de sa carrière50.

    En août 2011, sort l'album Aznavour toujours, avec 11 nouvelles chansons et Elle (en duo avec Thomas Dutronc), adaptation française de She. Il entame ensuite une tournée à travers la France et l'Europe, Charles Aznavour en toute intimité, qui débute avec 21 concerts à l'Olympia.

    Le 12 décembre 2011, il donne une unique représentation à Moscou, dans la salle de spectacles du Kremlin51. En avril 2012, il se produit à la Maison symphonique de Montréal ainsi qu'au Capitole de Québec52, puis à l'amphithéâtre Gibson de Los Angeles, ainsi qu'en Géorgie (où le concert sera partiellement diffusé à la télévision géorgienne).

    Le 27 avril 2013, il annonce la sortie d'un album consacré à des chansons qu'il a composées de 1950 à 1970, avec Gilbert Bécaud53 (projet qui demeure inabouti).

    Le 15 juin 2013, il interprète en duo à Bercy, à l'occasion des 70 ans de Johnny Hallyday, Sur ma vie54.

    En 2014, Il chante en duo avec Zaz dans le dernier album de la chanteuse, intitulé Paris sur la chanson J'aime Paris au mois de mai. La même année, il entreprend, pour ses 90 ans, une tournée mondiale qui passe par Israël, l'Arménie, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Pologne, l'Espagne, l'Italie, les États-Unis, la Russie, la Suisse, la Belgique et le Canada55. Le 12 mai, lors de son concert à l'Opéra d'Erevan en Arménie, sont présents le président Arménien, Serge Sargsian, et le président de la République Française, François Hollande56.

    Le 24 novembre 2014, sort un album-hommage collectif de reprises de quelques-unes de ses plus grandes chansons, Aznavour, sa jeunesse.

    En avril 2015, il donne deux représentations en RussieSaint-Pétersbourg et à Moscou). En septembre 2015, il se produit pour la première fois au Palais des sports de Paris, durant six représentations57.

    En novembre 2015, à 91 ans, il reçoit un NRJ Music Awards d'honneur qui lui est remis par Sting58. En août 2017, il reçoit son étoile sur le mythique Walk of Fame à Hollywood puis se produit en concert à l'AccorHotels Arena59,60,61.

    En 2014, 2015 et 2016, Aznavour a poursuivi sa tournée internationale, notamment à Bruxelles, Berlin, Francfort, Barcelone, Madrid, Varsovie, Prague, Moscou, Bucarest, Anvers, Londres, Dubaï, Montréal, New York, Boston, Miami et Los Angeles, Osaka, Tokyo, Lisbonne, Marbella, Monaco, Vérone, Amsterdam et Paris.

    Il donne une série de concerts en décembre 2017 à Bercy. C'est la première et la dernière fois qu'il passe dans cette salle62. Après avoir été contraint d'annuler des concerts en avril à Saint-Pétersbourg (victime d'un tour de reins) et en mai, en raison d'une fracture de l'humérus gauche63, il donne ses deux derniers concerts au Japon les 17 et 19 septembre 2018. Au moment de sa mort, il devait entamer une nouvelle tournée et chanter notamment à Bruxelles et Paris64,65.

    Son décès

    Il meurt dans son sommeil le 1er octobre 2018, à l'âge de 94 ans, à son domicile de Mouriès (Bouches-du-Rhône)66,67,68, qu'il a fait construire vers 1991. Depuis une dizaine d'années, il y cultivait des oliviers et produisait de l'huile d'olive, qu'il commercialisait69.

     

    Personnellement, j'aimais bien Charles Aznavour, c'était l'un des plus grands chanteurs-compositeurs, et d'ailleurs j'apprécie beaucoup un grand nombre de ses chansons...qui pour moi font parti des plus belles chansons françaises. On le regrettera...mais on ne l'oubliera pas, en particulier pour tous ses talents d'artiste !

     

    En sa mémoire, voici des vidéos de ses plus belles oeuvres des plus célèbres :

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  •  

    "RESISTE 2" 

    Une suite de la comédie musicale de France Gall en préparation

     

    Après avoir séduit 350 000 spectateurs, la comédie musicale "Résiste", à l'initiative de France Gall et riche des tubes de Michel Berger, pourrait avoir une suite. "C'est en discussion" vient de confier Ladislas Chollat, le metteur en scène du spectacle. 

    La comédie musicale "Résiste" de France Gall est de retour actuellement au Palais des Sports de Paris depuis le 3 juin et jusqu'au 3 juillet prochain. Une preuve supplémentaire du succès du spectacle orchestré autour des tubes écrits par Michel Berger, tandis que la troupe repartira en tournée dans les Zénith de France jusqu'au mois de décembre. Chorégraphié par Marion Motin (Stromae, Christine and the Queens...) et interprété chaque soir par Léa Deleau, Gwendal Marimoutou ou Élodie Martelet, tous deux révélés dans "The Voice", le show continue donc de faire vibrer les spectateurs nostalgiques au son des classiques "Ella elle l'a", "Résiste", "La groupie du pianiste" ou "Si maman si". Un DVD sortira d'ailleurs pour les fêtes de fin d'année.

     

    Une suite à New York


    Mais l'aventure "Résiste" pourrait bien se poursuivre sur scène... En effet, des rumeurs annonçaient une trilogie ou du moins une suite de la comédie musicale. « C'est en discussion » vient de confirmer Ladislas Chollat, le metteur en scène du spectacle, à Broadway à Paris. « C'est vrai que c'était une idée de France Gall dès le début. Et moi comme j'ai adoré bosser avec le producteur Thierry Suc, France Gall et son compagnon d'écriture Bruck Dawit, et avec toute l'équipe. Oui ça me tente. De repartir avec Marion Mottin... Ce serait possible » a-t-il renchéri, révélant que l'intrigue se déroulerait à Broadway.

    « En tout cas, telle que l'histoire est conçue, elle ouvre vers New York, vers une suite » a confié Ladilas Chollat, enthousiaste. D'autant que de nombreux titres issus du répertoire de France Gall et Michel Berger n'ont pas été utilisés dans le premier volet. Parmi eux : "Evidemment", "Mademoiselle Chang", "Babacar", "Diego libre dans sa tête", "Hong-Kong Star", "Superficiel et léger"...

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    JENIFER en CONCERT

    Pour 2 Tournées dans toute la France

     Jenifer en Concert

    De son vrai nom Jenifer Yaël Dadouche Bartoli, la chanteuse est née à Nice le 15 novembre 1982. Elle est d’origine Corse par sa mère. Passionnée par la chanson dès son plus jeune âge, et révélée par l’émission Star Academy, elle est aujourd’hui une artiste confirmée.


    Une nouvelle page 2 Tournées...

    Jenifer en Concert

    Jenifer, une artiste passionnée et engagée.

     

    Message personnel de Jenifer

    "Parce que la vie est un roman plein de surprises, j’ai envie de partager avec vous, cette nouvelle aventure en deux volets.

    2 tournées qui s’entrecroisent et se complètent, deux concerts différents, l'un proche et intime, comme une caresse, l'autre flamboyant et électrique, comme un rêve éveillé…

    J'ai tellement hâte que l’on se retrouve, on va ensemble laisser parler nos cœurs!

    Cette nouvelle page de tournée est ma Révolution, la certitude de nous retrouver Au Soleil, avec vos Mots qui résonnent.

    Donnez-moi le temps de vous raconter Notre Idylle ou des Choses simples ...

    Parce que 2 c’est mieux,
    Parce que la vie est belle,
    Parce que je vous aime! "

     - Jenifer -

     

    > Billet & réservation sur le site viagogo.fr

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    STARS 80 – TRIOMPHE

    En tournée dans toute la France


    Venez danser, chanter et vivre une nuit de folie avec les chanteurs emblématiques de cette décennie.

    "TRIOMPHE" est le nouveau  spectacle de "Stars 80". Nouvelle mise en scène, plus de chansons et d’euphorie, plus de son, de light et d’effets spéciaux...

    Sur scène retrouvez vos chanteurs en live avec musiciens, danseuses et danseurs.

    Après 10 années de tournées sold out et 3,5 millions spectateurs, Stars 80 crée une nouvelle fois l’événement !

     

     > Billetterie & réservation sur le site infoconcert.com

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  •  

     Après l'annonce de la mort de Maurane, sa fille unique, Lou, a réagi sur Facebook.

    Sa fille unique est en deuil. Ce lundi 7 mai, Maurane a été découverte morte dans son lit, aux alentours de 20 heures, à Bruxelles (Belgique). La chanteuse n'était âgée que de 57 ans et fourmillait encore de projets. En effet, elle planchait sur un album de reprises de son idole, Jacques Brel. Son décès inattendu, a bouleversé de nombreuses stars de la chanson, mais aussi des personnalités du 7ème art ainsi que des animateurs du petit écran. Pour le journaliste à RTL-TVI, Thomas de Bergeyck, qui avait filmé son dernier concert lors d'un Gala de charité, Maurane incarnait "la voix de la Belgique". Pour lui, le pays "perd un élément de son patrimoine".

    Les proches de la chanteuse sont les premiers touchés par cette terrible nouvelle. La fille unique de l'artiste, Lou Villafranca, a tenu à réagir sur Facebook. En effet, ce mardi 8 mai, la jeune femme a remplacé ses photos de profil et de couverture par deux images noires. Ses "amis" du réseau social n'ont pas hésité à la soutenir, dans cette épreuve extrêmement difficile : "Je viens d'apprendre la nouvelle, on pense très fort à toi dans ces moments difficiles...bisous de loin", "Je suis bouleversée LOU, je pense très très fort à toi et ta grand-mère. Maintenant pense surtout à toi et préserve toi . Je t'embrasse bien fort", "De tout cœur avec toi Lou...il n'y a aucun mot assez fort pour te soutenir et te consoler. Courage !", lit-on notamment en commentaires.

    Très complice avec sa fille, l'interprète de "Tu es mon autre" n'avait jamais caché que sa carrière avait été compliquée à gérer pour Lou. Dans les colonnes de Platine en 2011, elle s'était exprimée à ce sujet : "La culpabilité, ça ne sert à rien... C'est mon métier, elle l'a accepté après me l'avoir reproché, on en a parlé... Même si parfois on se chope comme mère et fille, on a des rapports assez jolis... Je suis certainement une mère protectrice, réconfortante...". Lou est née de du mariage entre Maurane et le comédien Pablo Villafranca.

    > Les 50 plus belles chansons de Maurane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique